C’est pour accueillir le centre d’entraînement du Commonwealth Air Training Plan que l’aéroport de Saint-Jean-sur-Richelieu est créé en 1940.  Six ans plus tard, la Défense nationale cède l’administration de l’aéroport au ministère fédéral des transports qui le transforme en un aéroport civil et le loue à la Ville de Saint-Jean dès 1953. Puis, dans la foulée de sa politique nationale des aéroports, Transports Canada cède finalement l’aéroport à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu en 2004.

C’est en 2014 que la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu devient finalement propriétaire à part entière de l’aéroport.

 

​Aéroport

​L’aéroport régional de Saint-Jean-sur-Richelieu est désigné « CYJN » (aérodrome enregistré) selon l'Organisation de l'aviation civile internationale (O.A.C.I.) et Transports Canada

La présence d’une tour de contrôle exploitée par Nav Canada permet d’offrir les services de la circulation aérienne.

Les utilisateurs de l’aérodrome peuvent également profiter des services d’un chalet d’accueil avec aire de repos, toilettes et machines distributrices.

L’aéroport est disponible 24 heures sur 24, sept jours sur sept.

​Pistes

L’aéroport dispose de trois pistes asphaltées et un champ d’entraînement pour les planeurs. Cinq voies de circulation complètent le site de l’aérodrome.

Pistes​ ​Distances déclarées ​Avion critique ​Commentaires
​11-29 ​4012 pieds ​Beech King air 100 ​Balisage lumineux télécommandé de type ARCAL
​02-20 ​2438 pieds
​06-24 ​2349 pieds
 

​Tour de contrôle

Les services de la circulation aérienne sont fournis par des contrôleurs aériens à l’emploi de Nav Canada.  Les contrôleurs en poste se relaient sur des quarts de travail.

Les heures d’ouverture de la tour de contrôle sont les suivantes :

  • 1er novembre au 31 mars : de 8 h à 21 h (heure locale)
  • 1er avril au 31 octobre : 7 h 30 à 21 h 30 (heure locale)

On y offre les services de la circulation aérienne suivants :

  • Service de contrôle d’aéroport
  • Service d’alerte
  • Service d’information de vol
  • Service radar

On retrouve les équipements suivants sur place :

  • VOR
  • Anémomètre 
  • Radar
  • Trois manchons dont deux éclairés

La zone de contrôle de la tour s’étend du sol jusqu’à 3 000 pieds d’altitude dans un rayon de cinq milles nautiques du centre de l’aéroport. 

Les services sont fournis dans les deux langues officielles.