Depuis quelques années, des milliers de corneilles se regroupent en hiver dans des boisés situés sur le territoire municipal et au-delà.  La région est effectivement devenue un corridor migratoire pour ces grands oiseaux.

Les corneilles trouvent dans la campagne la nourriture nécessaire à leur subsistance.  Mais lorsque la neige recouvre les champs environnants, elles se tournent vers le milieu urbain pour s’alimenter. Elles peuvent, au passage, causer de nombreux dommages : sacs d’ordures éventrés, fientes qui souillent les véhicules, les bâtiments, le mobilier urbain et les trottoirs, bruit causé par un grand rassemblement d’individus, dégâts aux cultures.

Afin d’éviter des problèmes de salubrité et de maintenir les voies et places publiques propres, l’administration municipale recommande de ne pas nourrir les oiseaux nuisibles et d’utiliser des poubelles rigides avec couvercle au lieu des sacs de plastique pour disposer des ordures.  Ces contenants rigides offrent peu ou pas d’emprise aux corneilles et à d’autres animaux sauvages ou domestiques à la recherche de nourriture. Ils contribuent également à une meilleure qualité de l’environnement urbain.
  

BACS À ORDURES OBLIGATOIRES

Depuis la mise en place en 2014 du bac à ordures obligatoire, il est désormais plus facile de contrôler la présence des corneilles en zone urbaine.