​Communiqué de presse
 
Saint-Jean-sur-Richelieu, le 10 novembre 2017 – Le Service des travaux publics devra effectuer l’abattage de 866 frênes touchés par l’agrile avant l’hiver, dans les parcs boisés de Normandie, Bourlamaque, des Colibris et des Chevaliers.
 
Les ravages causés par l’agrile fragilisent rapidement les arbres et ceux-ci représentent un danger pour la sécurité des citoyens. Les boisés feront l’objet d’un reboisement en 2018-2019 pour assurer la pérennité du couvert forestier et le maintien de la biodiversité.
 
Conformément au plan d’action municipal de lutte contre l’agrile du frêne, le Service des travaux publics a entrepris le marquage, à l’aide de peinture de couleur rouge et jaune, de centaines de frênes atteints par l’agrile. À ce jour, 600 frênes de moins de 15 cm de diamètre situés en bordure de rue, dans les terre-pleins et les parcs ont été abattus et remplacés. En 2016, un traitement au TreeAzin a été administré sur 1 200 frênes présentant moins de 30% de dépérissement et ceux-ci seront traités de nouveau en 2018.
 
Les frênes des rues et parcs visés seront débités et déchiquetés sur place. Les copaux seront acheminés dans des lieux de transformation par l’entrepreneur mandaté. Dans le boisé de Normandie, les troncs et branches de petite taille seront laissés sur le sol pour nourrir la biodiversité. Les plus gros morceaux seront sélectionnés pour des projets de création de mobilier urbain et autres, à déterminer. En ce qui concerne le parc Bourlamaque, les tronçons seront laissés sur place et les branches seront mises en copeaux au sol.
 
Depuis la découverte du premier foyer d’infestation à Saint-Jean-sur-Richelieu en 2013, la Ville a mis en œuvre de nombreuses actions dans le but de ralentir l’infestation et de maintenir la canopée. Pour en savoir plus, on peut consulter le : www.sjsr.ca/agrile.
 
 
- 30 -