Communiqué de presse
 
Saint-Jean-sur-Richelieu, le 5 décembre 2017 – Le Service des travaux publics avise les citoyens que les résidus des frênes atteints par l’agrile qui ont été coupés dans les parcs et boisés ne doivent pas être déplacés ni utilisés comme bois de chauffage.
 
C’est précisément la dispersion sans contrôle du bois de frêne atteint par ce ravageur qui cause la propagation de l’insecte à d’autres frênes. Les résidus doivent donc être laissés sur place par les citoyens.
 
Ces résidus seront pris en charge, mis en copaux sur place ou valorisés selon les normes en vigueur par une compagnie mandatée à cet effet. Les tronçons et grosses branches seront disposés par l’entrepreneur ou entreposés à Saint-Jean-sur-Richelieu de façon sécuritaire par le Ville, afin d’être valorisés ou transformés en mobilier urbain et autres projets à déterminer.
 
Rappelons que conformément à son plan d’action de lutte à l’agrile du frêne, la Ville réalise présentement l’abattage de frênes malades dans quatre boisés urbains. D’ici janvier 2018, l’abattage des frênes atteints par l’agrile se poursuivra dans les emprises de rue, ainsi que dans certains parcs, notamment au Centre de plein-air-Ronald-Beauregard. La plantation de nouveaux arbres de remplacement aura lieu en 2018-2019.
 
Depuis la découverte du premier foyer d’infestation à Saint-Jean-sur-Richelieu en 2013, la Ville a mis en œuvre de nombreuses actions dans le but de ralentir l’infestation et de maintenir la canopée. Pour en savoir plus : www.sjsr.ca/agrile.
 
 
- 30 -