La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu a adopté au printemps 2014 un nouveau règlement limitant le fauchage des terrains vacants et rendant obligatoire le contrôle de l’herbe à poux. 

Dorénavant, le propriétaire d’un terrain vacant d’une superficie de 2 000 m² et plus doit en effectuer le fauchage sur une bande de 2,5 m de large, en bordure de toute limite adjacente à un terrain occupé par un bâtiment principal ou à l’emprise d’un chemin public. La hauteur des broussailles ou herbes de cette bande de 2,5 m ne doit pas dépasser 30 cm.


PROPRIÉTAIRES DE TERRAINS VACANTS DE MOINS DE 2 000 M2

Pour les propriétaires de terrains vacants d’une superficie inférieure à 2 000 m², le règlement sur les nuisances (no 0693, article 48) continue de s’appliquer. Pour ces terrains, les propriétaires doivent effectuer le fauchage de façon à ce que toute broussaille, herbe ou gazon n'excède jamais une hauteur de 30 cm, en bordure des limites adjacentes à un terrain construit ou à l’emprise de rue.


UN CONTRÔLE ACCRU DE L'HERBE À POUX

Tout propriétaire de terrain, avec ou sans immeuble, est maintenant dans l’obligation d’arracher, de détruire ou de couper l’herbe à poux présente sur son terrain, à deux reprises durant la saison estivale, soit à la mi-juillet et à la mi-août. 

Consultez la rubrique Herbe à poux.


LA GESTION ÉCOLOGIQUE DES TERRAINS VACANTS

Ce nouveau règlement vise une gestion plus écologique de la végétation.  En limitant le fauchage, la croissance de prairies fleuries embellit le paysage, protège les écosystèmes et devient source de nourriture pour les oiseaux et pollinisateurs naturels.

Biodiversité

Les propriétaires de grands terrains vacants sont invités à devenir « Ami de la biodiversité » en adoptant cette pratique respectueuse de l’environnement. De jolies affichettes sont proposées aux propriétaires désirant promouvoir leur saine gestion de la végétation.
 

 

​Un intérêt paysager

En favorisant l’épanouissement de nouvelles plantes, les prairies fleuries redonnent des couleurs aux terrains vacants et améliorent la qualité générale du paysage urbain.


​Un intérêt écologique

Les écosystèmes naturels sont des biens collectifs essentiels à la qualité de vie urbaine, au bien-être humain et au maintien de ses activités économiques. La gestion plus écologique des terrains vacants permet la création de nouveaux habitats pour les animaux, la protection de la biodiversité et la lutte contre les changements climatiques. En limitant le fauchage, la croissance de prairies fleuries devient source de nourriture pour les pollinisateurs naturels que sont les oiseaux, les papillons et les abeilles. La sauvegarde de la prairie est un enjeu d’importance lorsqu’on sait que la majorité des cultures ont besoin des abeilles pour être fécondées et produire les fruits et les légumes qui nous nourrissent.


​Un intérêt de santé publique

Un Québécois sur sept souffre de rhume des foins causé par l’herbe à poux. En 2005, cette allergie a coûté près de 200 M$ à la société québécoise. L’herbe à poux se retrouve le plus souvent dans les endroits où peu de plantes survivent, comme les terrains perturbés, les abords de routes et les terrains en construction. L’herbe à poux n’est pas une bonne compétitrice et est incapable de pousser dans les milieux où il y a un bon couvert végétal.


 

 


INSPECTION DES TERRAINS

Un inspecteur peut en tout temps effectuer une visite des terrains et la municipalité peut faire exécuter les travaux de fauchage aux frais du propriétaire sur tout terrain non conforme. En outre, un constat d’infraction peut être émis pour chaque propriété en infraction.


POUR INFORMATION

Consultez le dépliant explicatif.

Veuillez communiquer avec la Division environnement et développement durable du Service de l’urbanisme.