Le Programme d’intervention en santé mentale, issu d’un partenariat entre le Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre (CISSS), le Centre de crise et de prévention du suicide Haut-Richelieu-Rouville (CCPSHRR) et le ministère de la Sécurité publique, vise à supporter l’intervention sur le plan psychosocial des policiers du Service de police et à assurer une prise en charge des individus en crise ou qui sont aux prises avec un problème de santé mentale.


DES INTERVENTIONS APPROPRIÉES SELON LES SITUATIONS

  • Lorsqu'un policier interviendra auprès d'une personne en situation de détresse psychologique importante, il communiquera immédiatement avec le CCPSHRR. L’expertise des intervenants du centre sera dès lors mise à contribution afin d’estimer le niveau de dangerosité de l’individu, obtenir son consentement à recevoir les soins nécessaires et mettre en place un filet de sécurité pour celui-ci et ses proches.

  • Si l’intervenant ou le policier juge qu’il y a un risque élevé pour la sécurité de l’individu, celui-ci sera conduit par ambulance au centre hospitalier de Saint-Jean-sur-Richelieu et ce, sous la responsabilité d’un policier. Dans un tel cas, l’intervenant du CCPSHRR communiquera avec l'équipe de l'urgence de l'hôpital de façon à assurer une prise en charge immédiate et sécuritaire de la personne dès son arrivée.

  • Le policier qui se retrouvera en présence d’une personne en crise âgée de 17 ans et moins disposera de deux modes de fonctionnement :

    • S’il est d’avis qu’il doit faire un signalement au Directeur de la protection de la jeunesse (DPJ), la référence sera faite automatiquement par celui-ci.
    • Sinon, il communiquera directement avec le service INFO SOCIAL pour obtenir la référence d’une ressource CAFE (crise-ado-famille-enfant).